Menu

[Jeu de gestion par navigateur] Test de Sparta : War of Empires

  • Note avis : (3.5/5)

  • Ce qu'on a aimé : Visuellement bluffant; la traduction française de bonne qualité; l'évolution de la cité; les alliances
  • Ce qu'on a moins aimé : Le modèle économique assez déstabilisant; l'absence de réelle innovation
  • Développeur : Plarium
  • Éditeur : Plarium
  • Sortie : Février 2015
  • Plateformes : Navigateur web
  • Modèle économique : Modèle free-to-play | Boutique premium
  • Langue : Française
  • Processeur : Pentium III cadencé à 1,6 GHz ou ordinateur compatible (Mac OSX)
  • Carte graphique : Intel HD Graphics avec 16 Mo de mémoire minimum
  • Espace disque : 200 Mo disponible
  • Mémoire vive : 256 Mo de RAM minimum
  • Connexion internet : Obligatoire
Les jeux de gestion et de stratégie, on en connait des centaines à ce jour… il devient donc difficile de s’y retrouver. Mais avec Sparta : War of Empires, vous avez un condensé de ce qui se fait de mieux pour le genre : avec un côté gestion poussé, le titre n’oublie pas de se tourner vers l’essentiel, à savoir la guerre. Et fichtre, que c’est bien fichu ! On a la réelle impression de se retrouver en Grèce antique et de lutter contre l’Empire Perse ! Vous aurez donc une liberté totale pour construire où bon vous semble vos bâtiments, développer les infrastructures que vous jugerez nécessaires, intégrer une coalition, ou encore en créer une vous-même si vous avez de grandes ambitions. Notons également que l’item shop se montre assez discret, pour la simple et bonne raison que la monnaie premium s’acquiert aisément par différents moyens. Bref, si on devait lui reprocher quelque chose, ce serait sa conception trop classique et traditionnelle. Toutefois, cela demeure un moindre mal ; car une fois en jeu, on se prend pour un véritable spartiate prêt à défendre son peuple coûte que coûte ! Vivement conseillé !Asternosis

Mise à jour du 23 juillet 2017 : suite à l’ajout de contenu depuis de nombreux mois, les développeurs ont quelque peu revu le modèle économique de leur jeu de gestion et de stratégie. La monnaie premium est plus difficile à acquérir et se traduit par un déséquilibre plus marqué entre les joueurs qui mettent la main au porte-monnaie et ceux privilégiant une expérience gratuite. La notation a été retravaillé en conséquence.


Le temps passe, et les jeux par navigateur se font toujours plus présents. Si certains arrivent à sortir du lot, la plupart des titres arborent une recette en tout point similaire. En conséquence, nous vous présentons aujourd’hui un opus remarquable de par son univers atypique. Ce titre se nomme Sparta : War of Empires, un jeu développé par Plarium, disponible aussi bien sur leur plateforme web que sur Facebook. Comme l’appellation le le laisse présager, vous allez repartir de nombreux siècles en arrière pour vous retrouver au 5ème siècle avant Jésus-Christ. A cette époque, la guerre entre Xerxès et le peuple grec faisait rage, et il est temps pour vous de prendre part au conflit, et tenter de réécrire l’histoire. Pour rappel, Plarium est à l’origine du jeu Pirates : Tides of Fortune, lequel a su attirer un large public. Il semble fort probable que le studio réitère l’expérience avec ce War of Empires.


Le conflit entre la Grèce et l’Empire Perse

Avant de se lancer dans le vif du sujet, nous allons vous parler un peu de l’univers dans lequel vous évoluerez. Comme nous l’avons déjà souligné, vous vous retrouverez au 5ième siècle avant Jésus-Christ dans la Grèce antique, qui est plus que jamais sous la menace de Xerxès et de son incroyable Empire Perse. Les différentes cités du pays ne pouvaient lutter face à cet ennemi, où quiconque tenter de s’opposer à lui le payaient au prix fort. Le peuple a grand besoin d’un héros (autrement dit, vous !) qui va se soulever et mettre un terme à la menace ; une personne qui lèvera son glaive et qui accompagnera ses hommes dans un combat épique. Bien sûr, vous pourrez compter sur le Roi Léonidas et son armée, qui n’hésitera pas à vous aider en cas de besoin. Votre rôle sera alors, comme nous allons le découvrir par la suite, de développer votre cité et de former une armée que même Xerxès ne pourra vaincre.

 

Techniquement irréprochable !

Votre cité est d’une splendeur incomparable !

Une fois votre inscription terminée (qui peut se faire aussi bien sur le site officiel que via un compte Facebook), un tutoriel va vous expliquer les principales mécaniques du jeu. En tant que jeu de gestion et de stratégie, quiconque aura déjà mis la main sur le genre ne sera nullement dépaysé. Cependant, il permet de se familiariser avec l’interface. Cette dernière se montre satisfaisante, car en plus de reprendre un style antique, elle est très bien conçue : on arrive aisément à naviguer entre les principales fonctionnalités. Par ailleurs, les graphismes affichés sont plus que convenables, et ce pour une raison précise : le style visuel reprend parfaitement les architectures de l’époque. D’autant plus que les nombreux bâtiments jouissent d’une très bonne modélisation, avec un nombre conséquent de détails. Enfin, pour rester dans le domaine technique, les animations proposées sont fluides, sans oublier les effets sonores réalistes. Le tout s’accompagne de thèmes qui nous mettent dans une excellente ambiance. Ainsi, nos premiers pas sur Sparta : War of Empires sont de bon augure pour la suite de notre aventure.

War of Empires semble classique…

Revenons-en au gameplay : lors du tutoriel, nous allons découvrir les premières quêtes, et force est de constater que les développeurs n’ont pas trop pris de risques. En effet, les missions se révèlent très classiques, puisqu’il faudra continuellement construire tel ou tel édifice, ou encore développer une unité de combat bien précise. Pour élaborer les constructions, vous aurez besoin de plusieurs ressources, qui se comptent au nombre de trois : le bronze, les céréales et le bois. Comme de coutume, vous pourrez augmenter la production des ressources en construisant des fermes, des scieries ou des forges. Si le bois et le bronze seront stockés dans des entrepôts (ces derniers devant également être améliorés pour augmenter leur contenance), les céréales serviront globalement à nourrir votre peuple et votre armée. Bien entendu, cela n’est pas le seul moyen pour obtenir des ressources : vous pourrez aussi envoyer votre armée dans des zones riches en ressources, ou les marchander avec vos alliés. Finalement, l’ensemble tombe dans le classique du genre, le titre ne se démarquant que peu face à ses concurrents. Cependant, il est à présent temps de vous démontrer pourquoi Sparta : War of Empires est unique.

 

… mais arrive tout de même à se démarquer des autres !

Pourquoi se démarque-t-il des autres ? En fait, le jeu est certes orienté gestion, puisqu’il faudra construire sa cité, répondre aux besoins de son peuple etc… mais il est surtout axé sur la guerre ! Ainsi, si vous recherchez un jeu qui mise bien plus sur la stratégie, ce Sparta : War of Empires vous est destiné ! Ainsi, vous devrez vous occuper de chaque habitant de votre cité et les envoyer dès que possible dans une formation militaire pour qu’ils rejoingnent votre armée. Le rôle de cette dernière sera bien sûr de s’attaquer à d’autres cités, mais également de défendre le fruit de votre dur labeur. On regrettera toutefois que les animations de combat sont quasi-absentes. Concernant les affrontements, leur dénouement se fera en fonction des statistiques globales de votre troupe. Vous aurez un rapport détaillé directement envoyé dans la messagerie de votre cité : entre les pertes et les profits réalisés, tout est explicitement indiqué. Malgré la simplicité évidente du système, celui-ci fait – à notre sens – mouche, car agrandir son armée est très plaisant, et l’envoyer à droite / à gauche pour diverses missions est très prenant. Sachant qu’aucune limite n’est défini concernant la taille des armées, on peut envoyer moultes troupes dans de nombreuses contrées.

 

Entrez dans une Coalition pour étendre votre pouvoir sur la Grèce

Comme les armées peuvent être gigantesques, posséder une armée seule ne pourra suffire à vaincre tous les ennemis. C’est pourquoi il faudra encore mettre à l’épreuve votre côté stratégique, en entrant dans une Coalition. Cette dernière s’assimile à une guilde, mais vous devez savoir qu’en faire partie devient vite obligatoire pour repousser les hordes de barbares. D’autant plus que les possibilités se multiplient en groupe : outre le fait de partager les ressources, on pourra venir en aide très rapidement aux autres en envoyant une partie de vos troupes, ou encore rassembler les différentes armées pour tenter de conquérir une nouvelle cité. Grâce à cela, vous pourrez ainsi produire plus de ressources, constituer une nouvelle armée à une nouvelle position, ce qui se traduit en somme par une augmentation de votre pouvoir sur la Grèce. A noter que la communication sera très importante (un chat est directement disponible sur le jeu), puisqu’elle vous permettra de mettre vos attaques en parfaite adéquation avec les autres joueurs. Le tout se montre donc d’excellente facture car, si on a déjà vu le système de guilde maintes fois dans les jeux de gestion et de stratégie, la fonctionnalité se montre vraiment intéressante dans Sparta : War of Empires.

 

Un free-to-play, et non un pay-to-win !

Pour clore ce test, il est bon de parler de l’économie, qui se base sur les Drachmas. Concrètement, cette monnaie sera essentielle pour réaliser les constructions et les améliorations. La bonne nouvelle, c’est qu’on les gagne relativement vite (tout comme leur utilisation). Le fait est qu’on pourra également en acheter avec de l’argent réel pour aller encore plus vite. La vérité est que cela n’est pas franchement nécessaire, car on peut très bien évoluer sans débourser le moindre centime, pour peu que vous ayez le sens de la communication avec les autres joueurs. D’autant plus que par expérience, les différences entre un joueur qui achète de l’argent virtuel et n’ayant pas l’esprit d’équipe avec un joueur qui préfère ne rien dépenser et ayant une bonne cohésion d’équipe sont quasi-inexistantes. Par ailleurs, il est possible de récupérer la monnaie en complétant des offres offertes par des sponsors (nous vous conseillons d’ailleurs de prendre des captures d’écran: au cas où la transaction ne se fait pas, vous pourrez contacter le support, qui se montre très compréhensif). En définitive, ce seront surtout vos stratégies et vos coalitions qui feront la différence. Votre esprit de diplomate aura donc aussi sa part d’importance. Bref, nous vous conseillons vivement Sparta : War of Empires, car s’il reprend globalement ce qu’on connait déjà, il le reformule avec brio, dans un univers plus original que d’habitude.

 


Information : Ce test représente notre avis général sur ce MMO. La notation est donnée à titre indicatif. Il est évident que d’autres utilisateurs seront plus ou moins sévères sur certains critères.Asternosis
Mise à jour du 23 juillet 2017 : suite à l'ajout de contenu depuis de nombreux mois, les développeurs ont quelque peu revu le modèle économique de leur jeu de gestion et de stratégie. La monnaie premium est plus difficile à acquérir et se traduit par un déséquilibre plus marqué entre les joueurs qui mettent la main au porte-monnaie et ceux privilégiant une expérience gratuite. La notation a été retravaillé en conséquence. Le temps passe, et les jeux par navigateur se font toujours plus présents. Si certains arrivent à sortir du lot, la plupart des titres arborent une recette en…
Sparta : War of Empires est un très bon jeu de gestion et de stratégie par navigateur. Fort d'une finition exemplaire et de fonctionnalités prenantes, seul le modèle économique prend une mauvaise tournure depuis quelques mois...

Détails de la notation

Univers - 7
Richesse des unités de combat - 7.5
Gameplay - 8
Fonctionnalités annexes - 8
Graphismes, animations et bande sonore - 9
Modèle économique - 2.5

7

Note finale

Sparta : War of Empires est un très bon jeu de gestion et de stratégie par navigateur. Fort d'une finition exemplaire et de fonctionnalités prenantes, seul le modèle économique prend une mauvaise tournure depuis quelques mois...

User Rating: 3.55 ( 1 votes)

Asternosis
Difficile de se décrire... Je suis avant tout un passionné de l'univers héroic-fantasy. Également, j'apprécie énormément la nature et estime que chaque vie sur Terre est sacrée. Les animaux sont nos amis, ne l'oubliez jamais !

No comments

Laisser un commentaire