Menu

[MMORPG] Test de Aura Kingdom sur PC

  • Note avis : (3.5/5)

  • Ce qu'on a aimé : La liberté offerte aux joueurs; la direction artistique; les affrontements dynamiques; plaira aux plus jeunes
  • Ce qu'on a moins aimé : Le manque de prise de risque; l'automatisation des tâches trop présente
  • Développeur : X-Legend
  • Éditeur : Aeria Games
  • Sortie : Janvier 2014
  • Plateformes : PC (Windows)
  • Modèle économique : Modèle free-to-play | Boutique premium
  • Langue : Française
  • Processeur : Intel Pentium 4 cadencé à 2.8 GHz ou AMD Sempron 2800
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce 6600 ou AMD Radeon X1550 minimum
  • Espace disque : 6 Go disponible
  • Mémoire vive : 4 Go de RAM minimum
  • Connexion internet : Obligatoire
Aura Kingdom est un bon MMORPG. Sans être excellent, il propose un contenu intéressant qui devrait ravir une communauté principalement jeune. Entre l’automosation des tâches, les graphismes mis en oeuvre et la grande liberté offerte dans l’évolution du personnage, nul doute que ce titre représente un excellent commencement pour ceux souhaitant se lancer dans le genre. A l’inverse, les néophytes trouveront l’ensemble trop accessibles, auquel cas nous vous dirigerions plutôt vers des MMORPGs plus complexes comme le très récent Revelation Online.Asternosis

A l’heure actuelle, s’il y a bien un modèle économique qui domine le marché des jeux vidéo, ce serait bien celui du Free-to-Play, un fait d’autant plus vrai dans le monde du MMORPG. Parmi la multitude de titres qui sortent chaque année, certains s’avèrent excellents, d’autres tout juste passables, et d’autres encore auxquels on se passerait bien d’y jeter un œil. Les développeurs de chez X-Legend ont plus ou moins réussi à proposer des jeux de bonne qualité (Grand Fantasia, Eden Eternal), et vont tenter de revenir sur le devant de la scène avec un titre pour le moins prometteur : Aura Kingdom. A travers ce test, nous allons vous expliquer si ce nouveau jeu va parvenir à avoir une belle place dans le palmarès des meilleurs MMORPG du moment.



Avant de commencer notre merveilleux voyage, il convient tout d’abord d’expliquer la trame et l’univers où vous allez évoluer. Vous serez donc dans le monde d’Aderia, créé par le dieu Gaïa. Aura, d’où le nom du jeu, est un royaume de la lumière. De l’autre côté, on retrouve évidemment le royaume des morts – Pandémonium – où demeurent les démons. Entre ces deux mondes se situe Terra, le fief de l’Humanité, où le bien et le mal ont décidé de s’affronter sans merci. Evidemment, vous allez vite remarquer que les habitants de Terra sont de grands artistes ; chacun auront des moyens aussi originaux que puissants pour vaincre les forces du mal. Au-delà des terres de l’Humanité, vous allez rencontrer de nombreuses espèces, comme les Guerriers Nomades Sabrelion, les Sirènes ou encore les Nains. L’univers a donc vu de très belles choses, mais la beauté du monde touche à sa fin, où les monuments et autres grands vestiges de l’époque ne sont plus que ruines, ruines que vous allez devoir explorer.

 

Un bonheur pour les yeux !

Il faut tout de même admettre que le titre est visuellement impressionnant !
Dans un premier temps, il faudra créer son personnage. Rien de très original à ce niveau : on a plusieurs options classiques telles la forme et la couleur des cheveux, la forme du visage etc… On ne peut pas dire qu’il y a autant de possibilités qu’on le souhaiterait, mais on a tout de même de quoi faire quelque chose de bien sympathique. Aussi, aucune classe n’est proposé en début d’aventure (contrairement à d’habitude), un point que nous allons revenir dans la suite de ce test. Une fois la customisation de l’avatar terminée, vous allez enfin découvrir le visuel du jeu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ensemble est tout bonnement magnifique ! Rien que la première zone de jeu regorge de détails, le tout dans un style manga fort réussi. Ce constat laisse présager par la suite de merveilleux paysages à découvrir ! Effectivement, les effets visuels sont très réalistes et on apprécie énormément le nombre de couleurs affichées, lesquelles nous emmènent dans un monde tout simplement magique. Ainsi, pour un jeu gratuit, Aura Kingdom s’en sort avec les honneurs. Mais ça ne s’arrête pas là, puisqu’on a noté que le client est particulièrement stable : nous n’avons subi aucune déconnexion intempestive ou de problème de lags. Bref, c’est un vrai bonheur à ce niveau-là, espérons que le contenu soit tout aussi séduisant !


Un manque d’originalité

Après quelques minutes de jeu, un premier constat s’impose : l’opus n’est pas aussi original dans son gameplay qu’il ne le laisse paraître. Cependant, ce n’est pas une mauvaise chose en soi, puisque le titre arrive à reprendre d’une très bonne façon tous les éléments qui font le charme du MMORPG. En effet, le studio X-Legend semble préférer proposer un titre complet sans prendre le moindre risque. A commencer par le design : s’il est vraiment parfait, il n’est pas sans rappeler certains MMO comme Flyff ou Eden Eternal, MMOs principalement destinés pour les plus jeunes joueurs. Du coup, on a cette petite sensation d’avoir déjà créé un personnage et de l’avoir fait « évoluer » dans un autre jeu… De la même manière, les quêtes ne présentent vraiment aucun réel intérêt.

En effet, celles-ci pourrait être classées dans deux catégories distinctes : l’une contenant toutes les missions où il faut parler avec tel ou tel PNJ, l’autre renfermant toutes les quêtes relatives au massacre de monstres à la chaîne… On notera tout de même que le bestiaire est plutôt complet. D’ailleurs, comme dans la plupart des MMOs asiatiques d’aujourd’hui, il sera possible d’automatiser les trajets en cliquant simplement sur le nom du PNJ pour y être amené. D’un point de vue personnel, nous préférons limiter cette fonctionnalité puisqu’elle rend le joueur beaucoup trop passif. En parallèle, tout comme Flyff, il sera possible de voyager dans tout l’univers en volant : cela représentera une très bonne option pour les longs déplacements. En définitive, le titre n’a pas vraiment de personnalité, ce qui peut lui porter un préjudice certain. Espérons donc que la publicité arrivera à le mettre en premier plan, car il mérite quand même de s’y attarder.

 

L’évolution du personnage

Revenons-en au personnage : si vous n’avez pas à choisir votre classe, la raison est on ne peut plus simple : il n’y en a pas vraiment. En fait, c’est l’arme qui est en possession du personnage qui détermine directement ce dont il est capable et va influencer directement sa façon de se battre. Ainsi, vous pourrez faire absolument tout ce que vous souhaitez, mais dans la limite du raisonnable. En effet, à chaque fois que vous allez gagner un niveau, vous devrez répartir vos points de statistiques, et on voit mal un guerrier avec moult points en magie. Dans tous les cas, ce système se montre particulièrement intéressant et permet d’éviter la routine et l’ennui. D’autant plus qu’il faut souligner que les combats sont particulièrement dynamiques et prenants ! On aura donc par exemple la hache, le grimoire pour la magie, les pistolets pour les attaques à distance etc… Enfin, un autre atout d’Aura Kingdom est la progression relativement rapide, contrairement à la quasi-totalité des MMORPGs asiatiques. En effet, monter jusqu’au niveau 40, par exemple, pourra se faire en très peu de temps, là où on mettrait des jours et des jours dans un jeu comme Flyff.

 

La possibilité d’avoir jusqu’à trois familiers !

Dans un tel jeu, il est évident qu’arpenter seul les vastes plaines d’Aderia serait un peu ennuyeux. Du coup, il sera possible d’être accompagné d’un familier (qu’on nomme les Eidolons) à partir du niveau 10. Encore une fois, on ne note pas de réelle nouveauté sur cet aspect, si ce n’est que les créatures peuvent influencer une conversation avec un PNJ. Ils vous suivent donc en permanence et sont surtout utiles lors des combats, car ils vous aident à affronter tous les adversaires. Au final, on pourra par la suite posséder jusqu’à trois familiers avec des caractéristiques différentes : il suffit de switcher de compagnon à tout moment selon les situations, ce qui peut être particulièrement utile lors de certains imprévus. En tout cas, la difficulté se montre assez faible car, outre le fait de monter rapidement les niveaux, il sera aussi difficile de mourir face aux monstres, car vous aurez toujours une certaine supériorité. Là encore, cela montre que le jeu est majoritairement destiné à un jeune public.

Pour terminer, on va donc souligner que le titre reprend aussi tout ce que l’on peut espérer dans un MMORPG traditionnel, c’est-à-dire du PvE, du PvP (disponible seulement à partir du niveau 40), et quelques instances à faire en groupe. D’ailleurs, concernant les instances, les joueurs ne pourront les faire qu’un nombre limité de fois par jour. Mais cela n’empêche pas de s’amuser car il y a tout un tas d’autres activités à réaliser. Aussi, Aeria Games a semble-t-il assuré que les joueurs sortant le portefeuille ne serait en aucun cas avantagé dans le jeu, ce qui est une excellente nouvelle. En effet, on a pu constater que les objets présents dans la boutique du jeu permettent généralement d’améliorer le confort dans le jeu, mais en aucun cas d’avoir un ascendant sur les autres joueurs. Bref, c’est donc une belle réussite pour le studio X-Legend !


Information : Ce test représente notre avis général sur ce MMORPG. La notation est donnée à titre indicatif. Il est évident que d’autres utilisateurs seront plus ou moins sévères sur certains critères.Asternosis
A l’heure actuelle, s’il y a bien un modèle économique qui domine le marché des jeux vidéo, ce serait bien celui du Free-to-Play, un fait d’autant plus vrai dans le monde du MMORPG. Parmi la multitude de titres qui sortent chaque année, certains s'avèrent excellents, d'autres tout juste passables, et d'autres encore auxquels on se passerait bien d’y jeter un œil. Les développeurs de chez X-Legend ont plus ou moins réussi à proposer des jeux de bonne qualité (Grand Fantasia, Eden Eternal), et vont tenter de revenir sur le devant de la scène avec un titre pour le moins prometteur :…
Aura Kingdom est un bon MMORPG que nous conseillerons principalement à un jeune public. Outre son aspect enfantin, le titre ne présente aucune difficulté particulière, les tâches pouvant de surcroît être automatisées. Maintenant, il est dommage que les développeurs n'aient pas pris plus de risques pour apporter une touche d'originalité à leur MMO.

Détails de la notation

Scénario - 5.5
Factions et classes - 7
Gameplay - 7
Fonctionnalités annexes - 6.5
Graphismes, animations et bande sonore - 8.5
Modèle économique - 7

6.9

Note finale

Aura Kingdom est un bon MMORPG que nous conseillerons principalement à un jeune public. Outre son aspect enfantin, le titre ne présente aucune difficulté particulière, les tâches pouvant de surcroît être automatisées. Maintenant, il est dommage que les développeurs n'aient pas pris plus de risques pour apporter une touche d'originalité à leur MMO.

User Rating: 4.3 ( 1 votes)

Asternosis
Difficile de se décrire... Je suis avant tout un passionné de l'univers héroic-fantasy. Également, j'apprécie énormément la nature et estime que chaque vie sur Terre est sacrée. Les animaux sont nos amis, ne l'oubliez jamais !

No comments

Laisser un commentaire