Menu

[MMORPG] Test de Guild Wars 2 sur PC

Jaquette Guild Wars 2
  • Note avis : (5/5)

  • Ce qu'on a aimé : La customisation du personnage; la finition exemplaire; les évènements aléatoires; le contenu; la démo du jeu gratuite
  • Ce qu'on a moins aimé : Les limitations du modèle free-to-play
  • Développeur : ArenaNet
  • Éditeur : NCSoft
  • Sortie : 28 août 2012
  • Plateformes : PC (Windows), Mac
  • Modèle économique : Payant à l'acquisition | Statut VIP | Boutique premium | Démo complète du jeu
  • Langue : Française
  • Processeur : Intel Core 2 Duo cadencé à 2 Ghz ou AMD Athlon 64 X2
  • Carte graphique : Nvidia GeForce 7800, ATI X1800 ou Intel HD 3000
  • Espace disque : 25 Go disponible
  • Mémoire vive : 2 Go de RAM minimum
  • Connexion internet : Obligatoire
Guild Wars 2 est sans contestation possible la suite que n’importe quel fan du premier épisode attendait. En reprenant son essence même tout en la parsemant avec de nouveaux ingrédients, ce MMORPG demeure exemplaire sur la majorité des aspects. Tout d’abord, le contenu a de quoi vous occuper durant un long moment : avec une zone de jeu gigantesque, il vous faudra des dizaines d’heures rien que pour explorer l’ensemble des environnements. Ajoutons à cela de nombreux donjons, des Raids et surtout les évènements aléatoires qui font qu’on ne s’ennuie jamais un seul instant. Les serveurs sont par ailleurs très peuplés et promettent de bons moments à RP avec les autres. La finition n’est également pas en reste : entre une direction artistique des plus séduisantes et une bande sonore magistrale, jamais vous ne trouverez un titre qui procure autant d’immersion. Enfin, le modèle économique est une réussite sur tous les plans. Ceux qui souhaitent se faire plaisir pourront faire l’acquistion complète du jeu, les autres se limiteront au modèle free-to-play, pensé pour permettre aux joueurs de profiter pleinement de ce qu’offre l’expérience Guild Wars 2. Bref, nous pourrions porter des éloges sur Guild Wars 2 encore un long moment, mais il nous faut clore ce test… pour continuer nos voyages dans l’univers de Tyrie !Asternosis

Guild Wars est une licence phare du MMORPG. Après un premier épisode qui a perduré durant plus de 10 ans – en plus de décrocher de nombreuses récompenses à travers le monde –, ArenaNet a enchanté sa communauté avec l’annonce d’un second opus baptisé sobrement Guild Wars 2. Avec le temps, celui-ci s’est imposé sans surprise dans le cœur des joueurs. Il faut dire qu’avec une finition exemplaire tout en gardant la recette addictive qui fait la force de Guild Wars, il fut difficile d’imaginer autre chose qu’un succès planétaire. Les développeurs ont par ailleurs mis les bouchées doubles en sortant la première extension du jeu : Heart of Thorns. En effet, cet ajout a occasionné un tournant majeur dans l’exploitation du jeu : l’expérience de base (Guild Wars 2 sans extension) est disponible à tous, et ce sans dépenser le moindre centime. Faisant office de démo complète, vous pourrez tout de même acheter plus tard la boîte du jeu pour lever toutes les limitations si vous estimez son investissement nécessaire. Une politique tout bonnement intelligente qui accorde aux joueurs la possibilité d’essayer la trame principale dans son ensemble, pour ensuite débloquer le reste des fonctionnalités des extensions s’ils ont apprécié leur expérience sur ce MMORPG. Le modèle économique représente donc une force de Guild Wars 2 : aucun déséquilibre entre les joueurs n’est présent puisque les limitations concernent des fonctionnalités et non des items ; et le revenu engendré par l’achat du jeu permet aux développeurs d’apporter toujours plus de contenu à leur bijou vidéoludique. Mis à part cet aspect, Guild Wars 2 arrive-t-il à répondre aux exigences de tous les joueurs ? C’est ce que nous tenterons de répondre à travers ce test complet…


Bannière Guild Wars 2

Guild Wars 2 est normalement payant à l’acquisition. Cependant, les développeurs ont ajouté un nouveau type de compte, permettant à quiconque d’essayer Guild Wars 2. Peu de limitations sont présentes, bien que l’accès aux extensions ne soit pas permis. Du coup, nous vous recommandons le procédé suivant : essayer Guild Wars 2 gratuitement autant que vous le voulez et, si vous trouvez le concept intéressant, acheter la version complète avec son extension : celle-ci vaut clairement le coup et vous procurera des dizaines – que dis-je, des centaines – d’heures de plaisir (pour plus de détails, lire la partie Modèle Économique).

HISTOIRE, CLASSES ET FACTIONS : Absolument rien à redire !

Guild Wars 2 se déroule exactement dans le même univers que le premier épisode, c’est-à-dire sur les terres de Tyrie. Est-il nécessaire d’avoir posé les mains sur Guild Wars premier du nom pour comprendre toutes les subtilités de la trame scénaristique ? Pour être tout à fait franc, nous n’avons pas joué au premier épisode, et aucun élément ne nous a empêché de comprendre la majorité des subtilités de la quête principale. Si certaines références aux évènements passés sont évoquées, elles restent suffisamment obscures pour ne pas se sentir abandonner. Nous débutons donc l’aventure 250 années après les derniers évènements de Guild Wars ; le monde a quelque peu changé. Après plusieurs cataclysmes causés par les dragons, de nouvelles races ont peu à peu émergé. Les Humains, qui autrefois dominaient les contrées, doivent collaborer avec les Charrs, un peuple très puissant ; les Asuras, des habitants à l’esprit ouvert ; les Sylvaris, leur pouvoir provenant des végétaux ; et les Norns, des guerriers dont l’orgueil pourrait bien leur causer des troubles. Le scénario en lui-même est particulièrement libre, puisqu’il dépend directement de vos actions, et plus spécifiquement lors des donjons. Allez-vous venir en aide à l’humanité, ou bien combattre pour votre seule personne ? La liberté de mouvement est donc une réelle plus-value pour ce MMORPG, même si certains trouveront le concept néfaste pour la narration. Dans un cas comme dans l’autre, une histoire ne peut être arpentée qu’à travers un personnage, première étape logique de tout MMORPG qui se respecte.

Image gameplay : Guild Wars 2

La construction du personnage, premier atout de Guild Wars 2

Si Aion fait figure de référence en matière de customisation, Guild Wars 2 n’est pas loin d’atteindre son niveau. Non pas que les éléments de personnalisation soient aussi poussés, mais le fondement même de la fonctionnalité est absolument inédite. Décomposéé en dix étapes, on commence par choisir l’une des cinq races impliquées dans le conflit actuel. Les bonus raciaux étant négligeables, mieux vaut privilégier son choix selon la zone de départ et le chara-design. Effectivement, si vous souhaitez commencer l’aventure dans un monde exotique, l’Asura ou le Sylvari représentent les meilleurs choix, tandis que les environnements sauvages seront associés aux Charrs. Vient ensuite la sélection de la classe de personnage. Au nombre de neuf, les classes se concentrent autour des archétypes DPS / Tank / Healer. Chaque joueur devrait aisément trouver sa voie, d’autant plus que la progression est relativement libre pour se différencier des autres. Ensuite, nous découvrons l’éditeur visuel de l’avatar, lequel se décline en un nombre incalculable d’éléments. Entre la taille, la forme du visage, le style des arcades et des yeux, chaque aspect peut être customisé à souhait, à tel point qu’il sera difficile d’avoir une création similaire sur le serveur de jeu. Une fois ces choix effectués, nous atteignons l’aspect le plus intéressant de l’éditeur : la définition de l’origine sociale. Guild Wars 2 étant très orienté roleplay, vous devrez définir le background même de votre personnage. Autrement dit, son histoire personnelle, ses croyances et ses motivations seront sélectionnées parmi le large panel d’options. Ces choix ne seront pas anodins, car ils auront un impact direct tout au long de la progression, le but ultime étant d’affronter le dragon ancestral Zhaïtan. Vous vous en doutez, un long chemin devra être parcouru avant cela, chose que nous allons étudier en détails.

Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2

GAMEPLAY : On ne s'en lasse pas

Au cœur des affrontements

En tant que MMORPG, notre avatar gagne en puissance à mesure qu’on le fait progresser. Pour ce faire, il faudra accomplir un large panel de quêtes, tout comme s’adonner à notre activité préférée qu’est le combat de monstres. Les missions se révèlent plutôt classiques, consistant généralement à venir en aide à un PNJ (que ce soit le protéger, vaincre des adversaires pour son compte ou encore lui apporter un objet précis). Toutefois, on notera tout de même un certain effort pour offrir des trames plus originales, comme réparer un pont pour pouvoir rétablir une route commerciale. En tout cas, il ne nous aura pas fallu longtemps pour comprendre qu’une grande liberté nous est octroyée en ce qui concerne la progression du personnage. En effet, si le gain de niveau permet logiquement d’augmenter les statistiques générales et de déverrouiller de nouvelles compétences offensives et passives, on retrouve un système qui avait fait mouche dans le premier épisode : les decks. Depuis l’interface, deux sets d’emplacements sont affichés où on peut disposer les compétences comme bon nous semble : l’une sera associée aux capacités liées à la classe et à l’arme utilisée, tandis que l’autre sera dédiée aux compétences unies au personnage. L’originalité de tout ceci est de pouvoir lancer des suites de sortilèges, donnant lieu à des combos dévastateurs. Par ailleurs, plusieurs sets peuvent être créés ; il sera dès lors possible de switcher entre eux à tout moment selon la situation face à laquelle vous êtes confronté. Enfin, à partir du niveau 11, des points d’aptitudes seront obtenus à chaque niveau afin de customiser d’avantage son avatar. Bref, si l’absence de double-classes peut éventuellement se faire ressentir, la progression est suffisamment solide et intuitive pour générer un avatar à la fois puissant et original.

Image gameplay : Guild Wars 2

Le terrain de jeu est gigantesque et promet des heures d’exploration

Les combats étant l’une des mécaniques phares du MMORPG, les équipes d’ArenaNet ont pris le temps de les peaufiner un maximum afin de les rendre le plus dynamique possible. Sans atteindre le niveau d’un Hack’n Slash, les affrontements sont fort plaisants, où il faudra continuellement se déplacer, parer les coups et assener des attaques (basiques ou à l’aide des compétences). De plus, dans la mesure où des monstres aquatiques regorgent dans les marées, les luttes sous-marines engendrent un gameplay plus tactique. Cela résulte un bestiaire riche et varié, sans être follement original. En cas de décès (ce qui arrivera plus souvent que vous pouvez le croire), vous aurez quelques secondes pour lancer un ultime coup à votre adversaire. Si succès il y a, vous bénéficierez d’un second souffle. Cette fonctionnalité n’est pas à prendre à la légère : combien de fois avons-nous survécu dans les donjons grâce à cela ! Il en va de même lors des évènements dynamiques, l’un des mécanismes clés de Guild Wars 2. Ces évènements peuvent apparaître à n’importe quel moment et n’importe où dans le monde. Tous les joueurs présents dans la zone devront dès lors se retrouver pour accomplir une tâche qui leur sera demandée : entre protéger un lieu, tuer des hordes de créatures ou récupérer un montant donné de ressources, les situations sont suffisamment variées pour que chacun y trouve son compte. Bien sûr, échouer dans une telle mission aura de lourdes conséquences dans le monde persistant de Tyrie : il n’est pas impossible qu’un pont soit à tout jamais détruit si vous ne réussissez pas à le défendre ! Il faudra donc batailler dur et communiquer avec les joueurs pour remporter les combats, sachant que les récompenses sont octroyées à chacun selon son implication. Le concept est franchement intéressant et devrait sans nul doute devenir une fonctionnalité primaire des MMORPG à venir, gratuits ou non.

Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2

Un univers riche à explorer

Guild Wars 2, ce n’est évidemment pas que du combat ; c’est aussi un immense terrain de jeu où de nombreux secrets sont cachés. Véritable MMORPG d’exploration, nous avons passé un nombre incalculable d’heures à voyager à travers les contrées en quête des panoramas les plus enchanteurs. Mais voilà, il y en a tellement qu’il est difficile de tous les recenser (pour plus d’informations, lire la partie Graphismes, Bande Sonore et Animations). Cette richesse va de pair avec les évènements dynamiques, ces derniers s’adaptant au climat et au type de terrain arpenté. Que vous soyez seul ou accompagné par d’autres joueurs, parcourir les différents environnements procurera une réelle sensation de bien-être, en plus de pouvoir découvrir des quêtes secondaires – certes peu originales – supplémentaires. Toutefois, le terrain de jeu est limité pour les joueurs bénéficiant d’un compte free-to-play : si l’ensemble du monde est accessible à tous, il faudra cependant atteindre un niveau requis pour se balader comme bon vous semble en tant que joueur gratuit. Rassurez-vous, cela ne nuit aucunement à vos libertés de mouvement, lesquelles sont déjà suffisamment étendues pour passer outre cette fixation.


La version free-to-play de Guild Wars 2 concentre un certain nombre de limitations. Si la plupart sont justifiées et n’ont qu’un impact moindre dans la progression, l’une d’entre elles devrait nécessairement attiser la colère des joueurs : l’impossibilité de rejoindre un groupe avant un certain niveau. En effet, la recherche de groupe n’est accessible qu’à partir du niveau 30, forçant ainsi les joueurs à évoluer en solo. Pour empêcher cela, il n’y a qu’une seule et unique solution : acheter la version complète du jeu, un investissement toutefois justifié tant Guild Wars 2 est prenant.


Image gameplay : Guild Wars 2

Tout comme dans le premier épisode, l’esprit féérique est présent

Lorsque vous jugez que votre avatar a atteint un niveau de puissance et de résistance susceptible de gêner les autres joueurs, il est grand temps de découvrir le Monde versus Monde, le mode de jeu PvP le plus prisé des joueurs (cette fonctionnalité n’est disponible qu’à partir du niveau 60 pour les joueurs bénéficiant d’un compte free-to-play). Concrètement, des joueurs issus des différents serveurs se retrouvent sur une carte instanciée. Chaque serveur dispose de sa propre forteresse à personnaliser. Dès lors, l’objectif est on ne peut plus simple : une partie des joueurs devra prendre d’assaut les différentes bases adverses, tandis que l’autre aura pour rôle de défendre et de produire des ressources. Celles-ci ne doivent pas être prises à la légère, puisqu’elles sont nécessaires pour remporter la victoire. Effectivement, en plus d’être utilisées pour reconstruire certains éléments détruits de la forteresse, elles serviront à concevoir des armes d’assaut ayant un fort potentiel pour percer les lignes adverses. La finalité est de récupérer des Orbes de Puissance, lesquelles octroient des boosts non négligeables pour l’ensemble de l’équipe. D’un point de vue personnel, ce mode est sans conteste l’argument majeur de Guild Wars 2. Il faut dire que chaque joueur aura un rôle précis à jouer, évitant ainsi de se sentir inutile si jamais son personnage n’est pas assez puissant. En parallèle, les joueurs préférant des modes plus classiques pourront s’orienter vers les duels, les matchs à mort en équipe, etc. Le contenu ne manque pas, et devrait sans nul doute contenter la communauté toute entière.

Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2

Un système d’artisanat sobre mais efficace

Amateurs d’artisanat, les développeurs ne vous ont pas oublié. Concentré autour de huit métiers, allant de l’alchimiste et la concoction de potions, en passant par le cuisinier et ses petits plats qui améliorent les caractéristiques, jusqu’au forgeron pour concevoir des armes toujours plus puissantes, chaque joueur devrait nécessairement trouver sa voie, bien qu’on puisse s’adonner à plusieurs activités simultanément. Les ressources nécessaires à la confection d’objets se trouvent aux quatre coins du monde, renforçant encore cette idée d’exploration : tuer des monstres pour en récupérer leur fourrure, cueillir des plantes aquatiques au fond d’une marée ou encore accéder à l’hôtel des ventes pour acheter des produits à moindre coût sont autant de possibilités qui s’offrent à vous. A partir des recettes proposées par le chef instructeur, vous pourrez créer des objets qui, bien que basiques lors de vos premiers essais, deviendront vite les items qui vous rapporteront le plus d’argent, à moins de les utiliser vous-même ! Le système fait exactement ce qu’on attend de lui, étendant un contenu déjà exemplaire. Autant dire que le gameplay est – comme le reste, finalement – à la hauteur de nos espérances les plus folles ; sans oublier les extensions qui rajoutent de nouvelles classes, de nouveaux donjons et de nouvelles zones de jeu. Il vous en faudra des heures de jeu pour découvrir l’ensemble des atouts de Guild Wars 2, soyez-en certain !


GRAPHISMES, ANIMATIONS ET BANDE SONORE : Splendide !

Encore jeune, Guild Wars 2 a subi un travail soigné sur le fond comme sur la forme. Les environnements sont extrêmement nombreux et détaillés, à tel point que l’exploration sera une des principales activités proposées par le titre. La direction artistique a clairement laissé parler son savoir-faire et ainsi modéliser des décors hauts en couleur. Entre la plaine verdoyante, les montagnes enneigées, les cavernes humides ou les villes imposantes, le joueur prendra un réel plaisir à arpenter les différents secteurs. Les intérieurs bénéficient également de modélisations détaillées, où les feux de cheminés procureront des ombres parfaitement dessinées, pour peu que vous activiez l’option (à voir si votre PC dispose d’une configuration suffisante). En revanche, la modélisation des personnages est un peu moins satisfaisante ; non pas que celle-ci soit mauvaise, mais le côté « pâte à modeler » est trop présente à notre goût. Concernant les animations, difficile de reprocher quoi que ce soit : les mouvements sont fluides, tandis que les compétences jouissent d’effets saisissants. D’ailleurs, nous avons été agréablement surpris par la stabilité des serveurs. En effet, les évènements aléatoires invitent souvent une bonne centaine de joueurs environnants, et aucun ralentissement n’a été constaté. Evidemment, si certaines situations peuvent paraître brouillonnes en raison du nombre de compétences utilisées, Guild Wars 2 est un exemple de stabilité et de beauté. Bien sûr, ce constat ne s’arrête pas sur le plan graphique, puisque la bande sonore elle-même se montre immersive. Car si les bruitages sont dans l’ensemble réalistes, ce sont surtout les thèmes musicaux qui sortent du lot, où certains – comme Fear Not This Night – finiront dans votre bibliothèque de MP3.

Image gameplay : Guild Wars 2
Image gameplay : Guild Wars 2
Un mot sur la traduction : Guild Wars 2 est également exemplaire sur le plan de l’écriture. Nombreux sont les joueurs à s’essayer au RP, et cela s’en ressent à travers les dialogues. Les traducteurs ont essayé de varier au mieux le vocabulaire, en plus d’offrir des styles particuliers à certains personnages. Par ailleurs, les voix françaises, à quelques exceptions près, ajoutent un surplus d’immersion.

MODÈLE ÉCONOMIQUE : Le haut du panier

Comme énoncé en début de test, Guild Wars 2 est ouvert à tous les joueurs avec un certain nombre de limitations. Celles-ci sont à notre sens justifiées, mis à part l’impossibilité de rejoindre un groupe avant le niveau 30. Du coup, si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure avec un ami, mieux vaut directement passer par l’achat complet du jeu. En tout cas, le modèle économique est particulièrement intelligent, puisqu’il permet d’étudier en détails les fonctionnalités de l’opus. Si l’ensemble vous a convaincu, vous pourrez donc l’acheter avec son extension, et ainsi étendre une durée de vie déjà bien conséquente. Maintenant, est-ce que Guild Wars 2 mérite son investissement d’une quarantaine d’euros extension comprise (tout dépend du site ou du magasin vendeur, vous en conviendrez) ? Naturellement, nous répondrons par l’affirmative : ne tombant pas dans les travers du modèle free-to-play, Guild Wars 2 est la certitude d’être sur un pied d’égalité avec l’ensemble des autres joueurs. Mieux encore, même les joueurs se limitant à l’expérience gratuite auront la capacité de récupérer les objets les plus rares et de rivaliser avec les plus aguerris. A côté de cela, on trouve également une boutique premium. Qu’on se le dise de suite, celle-ci ne renferme aucun item susceptible de créer un écart entre les joueurs ; elle affiche simplement des costumes ou boosts permettant de gagner plus d’or ou d’expérience. Au final, le modèle économique s’avère parfaitement pensé et promet à Guild Wars 2 un avenir serein où chacun pourra s’adonner à ses activités favorites, que ce soit nettoyer un donjon, participer aux Raids ou prendre part aux affrontements de masse en PvP.


Information : Ce test représente notre avis général sur ce MMORPG. La notation est donnée à titre indicatif. Il est évident que d’autres utilisateurs seront plus ou moins sévères sur certains critères.Asternosis

 

 

Guild Wars est une licence phare du MMORPG. Après un premier épisode qui a perduré durant plus de 10 ans – en plus de décrocher de nombreuses récompenses à travers le monde –, ArenaNet a enchanté sa communauté avec l’annonce d’un second opus baptisé sobrement Guild Wars 2. Avec le temps, celui-ci s’est imposé sans surprise dans le cœur des joueurs. Il faut dire qu’avec une finition exemplaire tout en gardant la recette addictive qui fait la force de Guild Wars, il fut difficile d’imaginer autre chose qu’un succès planétaire. Les développeurs ont par ailleurs mis les bouchées doubles en…
Guild Wars 2 est la référence du MMORPG sur PC. Grâce à une démo très complète, il est possible de découvrir l'univers dans les grandes lignes. Et si vous êtes convaincu, pourquoi ne pas investir dans la version intégrale pour prolonger l'aventure ?

Détails de la notation

Scénario - 9
Factions et Classes - 10
Gameplay - 9.5
Fonctionnalités annexes - 10
Graphismes, animations et bande sonore - 9
Modèle économique - 9

9.4

Note finale

Guild Wars 2 est la référence du MMORPG sur PC. Grâce à une démo très complète, il est possible de découvrir l'univers dans les grandes lignes. Et si vous êtes convaincu, pourquoi ne pas investir dans la version intégrale pour prolonger l'aventure ?

User Rating: 4.65 ( 1 votes)

Asternosis
Difficile de se décrire... Je suis avant tout un passionné de l'univers héroic-fantasy. Également, j'apprécie énormément la nature et estime que chaque vie sur Terre est sacrée. Les animaux sont nos amis, ne l'oubliez jamais !

No comments

Laisser un commentaire