Menu

[MMORPG] Test de League of Angels II sur Navigateur Web

Jaquette League of Angels II
  • Note avis : (1.5/5)

  • Ce qu'on a aimé : La mise en scène des combats; une soixantaine de personnages différents
  • Ce qu'on a moins aimé : L'écriture insatisfaisante; l'automatisation des tâches trop prononcée; le modèle économique désastreux; l'absence d'innovation
  • Développeur : GTArcade
  • Éditeur : Youzu Interactive
  • Sortie : 26 mai 2016
  • Plateformes : Navigateur web
  • Modèle économique : Modèle free-to-play | Statut VIP | Boutique premium
  • Langue : Française
  • Processeur : Pentium III cadencé à 1,6 GHz ou ordinateur compatible (Mac OSX)
  • Carte graphique : Intel HD Graphics avec 16 Mo de mémoire minimum
  • Espace disque : 200 Mo disponible
  • Mémoire vive : 256 Mo de RAM minimum
  • Connexion internet : Obligatoire
Particulièrement attendu par les joueurs, League of Angels II a tout d’une déception. Malgré une recette addictive, l’aventure se révèle sans saveur, basée sur une automatisation trop présente rendant la progression linéaire. Toutefois, la plus grosse erreur de l’opus se situe au niveau du modèle économique. Inutile de le cacher : si vous dépensez à la boutique premium, vous aurez un avantage considérable sur les autres joueurs. La réalisation générale n’est également pas en reste, puisque l’absence totale d’innovation couplée à des environnements déjà aperçus dans d’autres free-to-play par navigateur nuit considérablement à jouer plus d’une heure au jeu, malgré ses quelques qualités. On applaudira la mise en scène des combats et la possibilité d’engager une soixantaine de personnalités différentes. Toutefois, ceci est un bien maigre comparé à l’ensemble, vous en conviendrez…Asternosis

League of Angels premier du nom a connu un véritable succès et demeure encore aujourd’hui l’un des MMORPG par navigateur les plus joués. Surfant sur cette vague positive, le studio de développement GTArcade a donc décidé d’offrir à sa communauté une suite logique, baptisée League of Angels II. Cependant, nous savons à quel point ce domaine subit une concurrence très forte : des dizaines de titres sortent chaque année, certaines tombant rapidement dans l’oubli à cause d’un manque certain d’identité sur le fond comme sur la forme. Ce problème se pose bien évidemment pour League of Angels II, qui peut toutefois compter sur son label. Maintenant, il suffit d’étudier le bref synopsis du jeu pour tomber dans la déception : nous évoluons dans le monde heroic-fantasy d’Élysium, où notre seul et unique objectif sera de repousser les forces obscures à l’aide du pouvoir des anges. Pour cela, il faudra bien sûr améliorer son avatar à travers une multitude de quêtes bien insipides. Nous verrons tout cela en détails le long de ce test, mais League of Angels II a-t-il des points de démarcation face aux autres MMORPG par navigateur ? A l’évidence, si la réalisation globale est toujours aussi charmeuse, la pilule peine à passer cette fois-ci…


Bannière League of Angels II

Outre League of Angels, GTArcade est à l’origine de Magerealm. Si ce MMORPG par navigateur a connu un vif succès, c’est surtout pour sa finition exemplaire et ses animations fluides au possible qu’on se souvient de lui. Le manque d’innovation a là encore empêché cet opus de se développer dans le temps, un constat qui semble commun à la quasi-totalité des MMORPG. Il faut dire que les développeurs préfèrent sortir continuellement de nouveaux jeux au lieu de les mettre à jour, certainement pour multiplier les bénéfices à travers la boutique premium.

HISTOIRE, CLASSES ET FACTIONS : De nombreuses lacunes...

Les MMORPG par navigateur ont souvent tendance à négliger leur scénario. Cette erreur coutumière est de nouveau reconduite pour League of Angels II. Peu d’informations nous sont transmises lors des premières minutes de jeu. Nous savons simplement que la Reine de la Peste, accompagnée de sa fidèle armée d’Orcs, a récupéré une précieuse relique : le Might of Valor (que l’on pourrait traduire littéralement par la Puissance de Valeur). Cet objet permet à quiconque de transformer les anges et les plus grands héros de l’histoire en de redoutables combattants nourris par de sombres désirs. Afin de contrecarrer les plans d’avènement de la reine, la ligue des anges forment continuellement de nouvelles recrues qui auront pour tâche de vaincre les héros déchus d’une part, mais aussi de récupérer la puissante relique. Sans surprise, nous allons incarner un de ces personnages qui devra arpenter les différentes contrées pour résoudre ce conflit. Autant dire que le scénario n’a rien d’engageant, surtout que les nombreuses quêtes se résumeront à tuer des monstres précis ou à discuter avec un PNJ donné. L’histoire est totalement mise de côté et vient un moment où on se demande encore pourquoi nous améliorons notre avatar…

Image gameplay : League of Angels II

Mis à part les anges, difficile de personnaliser son avatar…

Traditionnellement dans les MMORPG, nous devons créer notre personnage. Que ce soit entre le choix de la classe ou l’éditeur visuel, les titres ne sont généralement pas avares en possibilité. En revanche, cette richesse est plus en retrait pour les MMORPG par navigateur, se limitant au choix d’un pseudo et d’une classe. League of Angels II ne tente en aucun cas de s’améliorer par rapport à la concurrence : mis à part le choix du sexe, nous n’avons rien d’autre à nous mettre sous la dent. Mais dans ce cas, quand est-ce qu’on sélectionne sa classe ? En fait, cet opus préfère orienter votre style de jeu en fonction de votre progression. Si cette fonctionnalité peut séduire, il n’en est rien dans le cas de League of Angels II pour la simple raison que les choix de personnalisation sont quasi-inexistants… Nous étudierons cela plus en détails dans la partie Gameplay, mais autant dire que les joueurs auront tous le même style de combat, induisant des affrontements PvP sans saveur. Bref, le commencement sur ce MMORPG gratuit n’a rien d’engageant… Alors certes, nous serons moins sévères puisqu’il s’agit d’un titre par navigateur, mais nous attendons tout de même des développeurs un apport d’originalité !

Image gameplay : League of Angels II

Image gameplay : League of Angels II

Image gameplay : League of Angels II


GAMEPLAY : « Un fond d'écran animé, dites-vous ? »

Une mise en scène séduisante

League of Angels II focalise son gameplay autour des affrontements. Bien qu’on arpente de superbes environnements, ces derniers ne sont que prétextes pour discuter avec les PNJ, distributeurs incontestable de quêtes. Généralement, nous serons envoyés dans une instance où le but sera de combattre à la suite une ou plusieurs vagues d’ennemis. Les affrontements se déroulent au tour par tour et sont d’un ennui indéniable. En effet, l’automatisation (déjà bien présente lors des déplacements) prend l’ascension sur le reste, engendrant une certaine passivité du joueur. S’il est possible d’activer une compétence ici et là, nous n’avons au final qu’une faible implication dans le dénouement, un point regrettable qui pourtant est décrié chez la concurrence. A contrario, la mise en scène est salutaire : les développeurs ont apparemment fourni un effort pour rendre les combats vivants, aussi bien au niveau des mouvements qu’à travers les décors aux animations saisissantes. On soulignera également des angles de vision différents pour les boss, mettant en valeur leur incroyable puissance. A la fin de chaque combat, un compte-rendu précis en termes de dégâts infligés ou de coups encaissés vous sera rendu. Vos victoires vous feront progresser sur une map géante, le but étant simplement d’aller au bout afin de combattre le boss suprême, sachant que divers coffres surprises pourront être récupérés. Ainsi, League of Angels II reprend une recette traditionnelle sans chercher à l’améliorer. Si certains la trouveront addictive, nous ne pouvons qu’être pantois face à ce manque d’investissement du studio.

Image gameplay : League of Angels II

Les environnements sont propres, quoique peu nombreux…

Les affrontements deviendront de plus en plus complexes à mesure que vous évoluez. De ce fait, il convient d’améliorer son personnage… ainsi que les héros qui nous accompagnent. Effectivement, League of Angels II permet à quiconque de former sa propre équipe de héros (les anges). Pour les récupérer, il suffit simplement de réaliser des prières, à hauteur de trois par jour. Sachez que les anges les plus puissants ne pourront être engagés qu’à travers les rituels, une fonctionnalité limitée à moins d’avoir recours à la monnaie premium. Dans tous les cas, on compte pas moins de 61 personnalités aux propriétés variables : que ce soit au niveau de la classe (Guerrier, Tank, Mage, Voleur, etc.) ou du style de combats (les compétences), chaque héros aura ses atouts et ses inconvénients. Ce sera donc à vous de définir la meilleure stratégie à adopter pour vaincre les nombreux adversaires qui vous attendent. Et si vous jugez certains personnages inintéressants, rien ne vous empêche de les « recycler », ce système servant à générer une ressource spécifique à échanger contre d’autres héros. Bref, les possibilités de stratégie sont fort heureusement poussées, puisque vous devrez disposer les anges selon une formation précise, un aspect qui a une influence plus ou moins importante lors les affrontements.

Image gameplay : League of Angels II
Image gameplay : League of Angels II

Le fondement de League of Angels II est nullement original

L’amélioration de votre escouade augmente sa puissance générale, baptisé les BR. Les procédés sont multiples bien qu’ils ne réinventent aucunement le genre. Outre l’amélioration de vos équipements contre de l’or à partir du niveau 15 ou de l’obtention d’une monture, nous allons nous intéresser aux prismes d’éther, une originalité loin d’être déplaisante. Ces prismes sont récupérés lors des batailles ou en récompense de quêtes. Ils servent à augmenter les talents de vos personnages, c’est-à-dire l’attaque, la défense ou encore la santé maximale, à condition d’avoir une association précise de prismes (en plus d’en avoir la quantité requise). Le jeu en vaut toutefois la chandelle, car c’est par ce système que les boosts de statistique sont les plus élevés, en plus de déverrouiller de nouvelles capacités offensives. Si certains reprocheront un manque de liberté puisque tous les joueurs devront déverrouiller les mêmes talents, le plaisir d’améliorer au fur et à mesure sa petite équipe demeure bien présent.


« Les quêtes vous offrent des diamants, la monnaie premium de League of Angels II. Cette dernière doit impérativement être économisée pour accéder aux rituels, lesquels servent à obtenir les anges de niveau légendaire. Ne vous y trompez surtout pas, ces derniers sont nettement plus puissants que les anges communs ! »


Un contenu haut niveau fort laborieux

Image gameplay : League of Angels II

Les combats sont bien mis en scène, mais automatisés…

L’aventure – découpée sous forme de chapitres – devrait se terminer en moins de cinq heures si vous avancez en ligne droite. Bien sûr, votre progression va peu à peu étoffer le contenu, dont plusieurs modes de jeu supplémentaires, qu’ils soient orientés PvE ou PvP. S’il est certain que la finalité du titre est de se mesurer aux autres joueurs, rien n’empêche de vous concentrer sur les modes solo. Ces derniers ne sont pas nécessairement originaux puisqu’ils tournent tous autour des affrontements. Ainsi, l’Arène fait rencontrer de puissants héros contrôlés par l’intelligence artificielle, tandis que le mode Domination ou les Épreuves de Héros s’intéressent plus aux vagues de monstres. En tout cas, difficile d’accrocher plus de quelques sessions par jour tant la répétitivité se fait ressentir. Si l’implication du joueur dans les affrontements avait été plus travaillée, l’idée aurait pu fonctionner. Malheureusement, ce n’est pas vraiment le cas et on tournera rapidement en rond. Cela étant, la limitation des instances imposée par le modèle économique viendra de toute façon couper court à cette activité.

Image gameplay : League of Angels II
Image gameplay : League of Angels II
Image gameplay : League of Angels II
Image gameplay : League of Angels II
Image gameplay : League of Angels II
Image gameplay : League of Angels II

Du côté des modes multijoueurs, on fait là encore face à divers problèmes. Si on laisse de côté le déséquilibre engendré par la boutique premium que nous détaillons plus tard dans ce test, la répétitivité des modes se fait clairement ressentir. De plus, les serveurs étant extrêmement nombreux, les joueurs ne sont pas aussi présents qu’escomptés. Bref, entre les donjons du palais ou les donjons de guilde, les objectifs ne sont aucunement recherchés. Mis à part le fait de collaborer avec ou contre les joueurs, le système de jeu est toujours identique. Et ce n’est pas la possibilité d’étudier les stratégies des autres qui va améliorer une durée de vie sans saveur. « Du contenu, oui ! Mais de qualité, non ! » Avec tous ces éléments, une conclusion évidente nous traverse l’esprit : GTArcade a grand besoin de revoir l’équilibre de cet opus, en plus d’y apporter quelques ingrédients novateurs.


GRAPHISMES, ANIMATIONS ET BANDE SONORE : Une finition globalement maîtrisée; la traduction a du mal à suivre la cadence

Au final, si le gameplay n’est pas particulièrement passionnant, difficile de rester de marbre devant la réalisation graphique de League of Angels II. Les différents décors sont beaux à pleurer : chaque recoin regorge de détails et d’effets lumineux saisissants. Également, la variété des environnements n’est pas un argument à omettre : plages paradisiaques, villes célestes, forêts enchantés ou cavernes humides sont autant de secteurs que vous pourrez découvrir. Maintenant, ce choix artistique est à double tranchant. En effet, cet opus ne se démarque absolument pas de la concurrence. De ce fait, si vous avez déjà joué à un MMORPG par navigateur proposant un univers heroic-fantasy, vous trouverez à juste titre de nombreuses similitudes avec d’autres réalisations… League of Angels II est loin d’être déplaisant à regarder, mais les environnements manquent tout bonnement d’identité. Concernant les animations, nous sommes globalement satisfaits. Car si les déplacements paraissent manquer de finesse, les affrontements bénéficient de mouvements spectaculaires, et plus précisément la modélisation plus que convenable des attaques. Enfin, les thèmes musicaux n’ont pas grand-chose à se reprocher : s’ils ne resteront pas dans les annales, ils collent parfaitement avec les situations. Seule une certaine répétitivité menace de s’installer, mais c’est un bien maigre acompte par rapport à l’ensemble.

Image gameplay : League of Angels II
Image gameplay : League of Angels II
Un mot sur la traduction : Si la version anglaise nous avait laissé un goût amer dans la bouche, la traduction française du titre se révèle douteuse. Nombreuses sont les fautes grammaticales et les approximations, rendant la lecture des dialogues ennuyeuse. Tout cela force les joueurs à zapper les discussions, ce qui apparaît toutefois logique tant les quêtes manquent de profondeur.

MODÈLE ÉCONOMIQUE : La carte bleue va chauffer !

Pour clore notre aventure League of Angels II, nous devons énoncer quelques informations sur son modèle économique. Si vous suivez un petit peu l’actualité des MMORPG gratuits par navigateur, vous devez savoir que la boutique premium représente souvent une plaie pour les joueurs. Effectivement, celle-ci tend souvent à déséquilibrer les joueurs puisqu’elle renferme tout un tas d’items servant à augmenter la puissance globale de son personnage. Malheureusement, League of Angels tombe en plein dans ce piège connu, à tel point qu’on se demande si le studio GTArcade ne l’a pas fait exprès pour attirer les grosses bourses et ainsi rentabiliser efficacement ce MMORPG. Dès lors, difficile d’être conciliant sur cet aspect, d’autant plus que les prix pratiqués sont absolument scandaleux. Comptez une quinzaine d’euros pour un coffre surprise, allant jusqu’à 100 euros pour des tenues premium… Du coup, les affrontements PvP deviennent impraticables, nous forçant à s’intéresser au contenu PvE. Mais là encore, les instances sont limitées à quelques sessions par jour, ce qui est nuisible pour les joueurs nourrissant de grandes ambitions. Ce constat nous incite à ne laisser aucune chance à ce free-to-play, qui pourtant partait avec la ferme intention d’être aussi réussi que le premier épisode.


Information : Ce test représente notre avis général sur ce MMORPG. La notation est donnée à titre indicatif. Il est évident que d’autres utilisateurs seront plus ou moins sévères sur certains critères.Asternosis

 

 

League of Angels premier du nom a connu un véritable succès et demeure encore aujourd’hui l’un des MMORPG par navigateur les plus joués. Surfant sur cette vague positive, le studio de développement GTArcade a donc décidé d’offrir à sa communauté une suite logique, baptisée League of Angels II. Cependant, nous savons à quel point ce domaine subit une concurrence très forte : des dizaines de titres sortent chaque année, certaines tombant rapidement dans l’oubli à cause d’un manque certain d’identité sur le fond comme sur la forme. Ce problème se pose bien évidemment pour League of Angels II, qui peut…
Suite à un premier opus très réussi, les fans étaient en droit d'attendre beaucoup de League of Angels II. Malheureusement, le titre est loin d'être plaisant, la faute à un modèle économique inadmissible ainsi qu'au manque flagrant d'innovation. Et ce n'est pas la publicité mensongère qui augmentera l'affluence...

Détails de la notation

Scénario - 1
Factions et Classes - 2
Gameplay - 2.5
Fonctionnalités annexes - 3
Graphismes, animations et bande sonore - 7.5
Modèle économique - 0.5

2.8

Note finale

Suite à un premier opus très réussi, les fans étaient en droit d'attendre beaucoup de League of Angels II. Malheureusement, le titre est loin d'être plaisant, la faute à un modèle économique inadmissible ainsi qu'au manque flagrant d'innovation. Et ce n'est pas la publicité mensongère qui augmentera l'affluence...

User Rating: 1.8 ( 1 votes)

Asternosis
Difficile de se décrire... Je suis avant tout un passionné de l'univers héroic-fantasy. Également, j'apprécie énormément la nature et estime que chaque vie sur Terre est sacrée. Les animaux sont nos amis, ne l'oubliez jamais !

No comments

Laisser un commentaire